Accès espace sécurisé Performances financières Rencontrer un conseiller Rechercher sur le site
Accès espace sécurisé
  Accédez à votre espace sécurisé adhérent
  Accédez à votre espace sécurisé conseiller
Performances financières
  Voir les performances des supports d'investissement
  Accéder aux performances d'un support d'investissement
  
Rencontrer un conseiller
Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?
ou
Ce site utilise des cookies pour vous offrir le meilleur service. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus X
AFER
menu
accès rapide
Accès espace sécurisé
Accédez à votre espace
sécurisé adhérent
Accédez à votre espace
sécurisé conseiller
Performances financières
Voir les performances des supports d'investissement
Accéder aux performances d'un support d'investissement
  
Rencontrer un conseiller
Vous souhaitez rencontrer un conseiller ?
ou

Comprendre l’assurance vie

Quels sont les avantages de l’assurance vie ?

La fiscalité de l’assurance vie est sans conteste l’atout numéro 1 de ce placement. Il ne doit pas pour autant occulter les autres avantages de l’assurance vie. Et ils sont nombreux. 

Fiscalité de l’assurance vie : un atout majeur

Il existe deux types d’imposition en assurance vie : celle sur les produits (ou gains) au moment des rachats et celle sur les sommes transmises en cas de décès.
Pour les produits, seuls les prélèvements sociaux sont dus, le cas échéant, tant qu’aucun rachat n’a lieu. Lors des rachats, les produits de placement sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou, sur option du souscripteur, à un prélèvement forfaitaire libératoire dégressif au fur et à mesure de l’ancienneté du contrat.

Pour les sommes transmises en cas de décès à un ou plusieurs bénéficiaires, il faut savoir que la fiscalité avantageuse de l’assurance vie engendre de nombreux cas d’exonération. Elle est fonction de différents paramètres : date de souscription du contrat, dates des versements, liens de parenté éventuels et montants transmis, et déterminée selon un barème avantageux spécifique à l’assurance vie.

Télécharger la fiche pratique Fiscalité en cas de décès – 02/2016

Bénéficiaires assurance vie : une grande liberté

Le succès de l’assurance vie tient aussi à la possibilité d’optimiser sa transmission de patrimoine, le plus souvent hors droits de succession. Et à la possibilité de désigner un ou plusieurs bénéficiaires de son choix notamment sans contraintes de parenté*.
*Dans les limites fixées par la réglementation.

Plafond assurance vie : pas de limite

L’actuelle réglementation de l’assurance vie n’indique pas de montant maximum pour les versements. Elle n’impose pas non plus de montant minimum au moment de la souscription, ou ultérieurement. Ces seuils sont éventuellement fixés par les contrats.

Durée assurance vie : indéterminée…

Comme précédemment, la réglementation n’impose aucune durée minimale ou maximale de détention du contrat. Celui-ci peut donc, la plupart du temps, être souscrit et conservé jusqu’au décès du souscripteur**.
**Selon les dispositions prévues au contrat

Rachats assurance vie : au choix 

Contrairement à une idée reçue, l’épargne et ses intérêts sont disponibles à tout moment et non au terme des 8 ans du contrat seulement ! Les rachats peuvent être partiels. Ils peuvent aussi être programmés, par exemple dans le cadre d’une épargne retraite afin d’obtenir un complément de revenus, sans que cela empêche d’autres versements par la suite. Le rachat peut également être total mais dans cette hypothèse le contrat est clos et tous les avantages fiscaux liés à son ancienneté sont perdus. 

Avances assurance vie : une possibilité à exploiter  

En cas de besoin ponctuel de liquidités, on peut se poser la question de l’avance ou du rachat, sachant que l’avance doit être remboursée. Mais elle a deux avantages : elle ne modifie pas les conditions de revalorisation de l’épargne du contrat et elle s’avère le plus souvent peu coûteuse.

Nantissement assurance vie : pourquoi pas…

Tout ou partie de l’épargne investie sur un contrat d’assurance vie peut être donnée en garantie au profit d’un tiers (banque). Ce dispositif permet notamment de disposer de solides garanties, d’éviter la souscription d’une assurance décès invalidité et de ne pas modifier les conditions de revalorisation de l’épargne du contrat.

Rencontrer un conseiller
 

Vous souhaitez en savoir plus sur les avantages de l’assurance vie ?

Rencontrez un conseiller Afer, intermédiaire d’assurance habilité à présenter les contrats Afer.

15 avril 2015